Medjugorje: 

le temps du Carême         

                                       A Medjugorje, ce temps est vécu d’une manière spéciale car il y a eu depuis le début des apparitions un appel à la conversion et au jeûne . Les voyants nous disent que la Reine de la Paix nous appelle au jêune au pain et à l’eau le mercredi et le vendredi .

                              C’est aussi un temps privilégié pour les retraites spirituelles en ce lieu .

                                       En mars 2019 la retraite spirituelle de l’Ordre séculier franciscain eut lieu à Medjugorje . Le Visiteur Apostolique de la paroisse de Medjugorje , Mgr Höser y donna une conférence sur le thème de la croissance de la spiritualité . Il déclara qu’il était très troublant de constater qu’il n’y a pas assez de prêtres dans certains pays d’Europe occidentale car de nombreux fidèles ont commencé à s’habituer à l’Eglise sans prêtres . '' L'Eglise sans les prêtres est l'Eglise sans l'Eucharistie, sans nourriture ', a-t-il déclaré . Il parla également de l’importance des sacrements .  '' La Confirmation est le sacrement de la maturité spirituelle, mais dans de nombreux pays, on dit que c'est le sacrement d'adieu du jeune homme avec l'Église. Une fois que les jeunes ont reçu ce sacrement, ils ne viennent plus à l'église et c'est le sacrement par lequel ils sont invités à devenir les témoins de Jésus-Christ » . Il a également évoqué le chapelet en disant que « le grand Le trésor de Medjugorje est que les trois mystères sont dits chaque jour. C'est la vraie catéchèse puisque tous les mystères sont la vie de Jésus et de Marie. “

                         À la fin, il a remarqué que les gens marchent aujourd'hui avec les écouteurs dans leurs oreilles sans prêter attention aux sons qui les entourent et il a déclaré: «Les gens sont terrifiés par le silence alors que Dieu parle dans le silence. »

                        En ce temps de Carême , en mars 2019 , a eu  lieu également la retraite pour les paroissiens de Medjugorje . Mgr Höser y donna également des conférences et une homélie . Il parla notamment de l’importance de la famille . Il s’exprima en français .

                    "La France était autrefois appelée fille aînée de l'Eglise, mais la Croatie et la Bosnie-Herzégovine le sont aussi. C’était une province romaine dont certains pères de l’Église, tels que Saint Jérôme, étaient également originaires. (…)  C'est un trésor qui fait partie de votre identité. L'identité croate est, entre autres, dotée d’ une foi chrétienne forte et le lien familial est fort également .  Nous sommes témoins de la dégradation de la vie familiale dans le monde et de son éclatement. La culture de la vie familiale, que vous avez toujours, est intacte. À Medjugorje et dans ses environs, je vois des familles encore intactes. Pas des familles avec un père, une mère et un enfant, mais des familles composées de plusieurs générations. Si vous perdez cela, vous perdrez votre unité nationale et votre lien avec l'Église. La famille est quelque chose d’ étroitement et de fermement liée à l'Église. La famille est plus âgée que l'Église: Dieu le Créateur l'avait déjà créée dans le paradis terrestre. Nous appelons la famille aussi "église miniature" » .  

              Mgr Höser parla ensuite  de la tâche et de la mission de la famille dans l'Église, ainsi que de l'éducation des enfants dans la famille par la prière, qui "doit être présente dans la vie".

               Chaque année également a lieu à cette période une retraite spirituelle internationale pour les organisateurs de pèlerinages , les guides des centres de la paix et des groupes de prière .  Cette année, en 2019 , le thème du rassemblement était : «  Suivez-moi . » ( Mc 10,21 )

                   

                      Le curé de la paroisse de Medjugorje , le père  Marinko Šakota ,  a salué les participants  qui étaient trois cent cinquante et un, originaires de vingt-huit pays du monde .  Mgr Hoser s'est adressé aux personnes présentes. Il a parlé du rôle des guides dans le pèlerinage, ainsi que de l'histoire et de la signification du pèlerinage lui-même. Mgr Höser a dit que nous sommes plongés dans une vie mondaine, mais que le but du pèlerinage est un autre monde, celui qui appartient à Dieu. « Le but du pèlerinage est la divinisation de l’homme. Nous entrons dans la nature de Dieu et devenons de plus en plus comme Lui. Le temps et l'espace du pèlerinage transforment notre intériorité, notre cœur. Ce ne sera alors plus un cœur de pierre, mais un cœur sensible. »

              Que nous dit le catéchisme de l’Eglise catholique sur le temps du Carême ?

                         « 1438 Les temps et les jours de pénitence au cours de l’année liturgique (le temps du carême, chaque vendredi en mémoire de la mort du Seigneur) sont des moments forts de la pratique pénitentielle de l’Église (cf. SC 109-110 ; ⇒ CIC, can. 1249-1253; CCEO, can. 880-883). Ces temps sont particulièrement appropriés pour les exercices spirituels, les liturgies pénitentielles, les pèlerinages en signe de pénitence, les privations volontaires comme le jeûne et l’aumône, le partage fraternel (œuvres caritatives et missionnaires). »

Bienvenue à tous ! 

Contactez-nous

Association du

" Coeur Immaculé de Marie "

B.P 10 071  86240 Smarves

Photos du site : Marie-Laure D.

Tous droits réservés .

  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
  • SoundCloud - Grey Circle
  • YouTube - Grey Circle

© 2023 par Les Frères Smith. Créé avec Wix.com

Suivez-nous